Expo-Atelier – La leçon des -professeurs artistes

Espace Expressions CDG: Du 5 juillet au 31 Aout 2018

Dans la série « expo-atelier » organisée par la Fondation CDG, une rencontre pour le moins surprenante qui rassemble les œuvres d’artistes enseignants des deux grands pôles de l’enseignement artistique au Maroc, l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan et l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Casablanca 

Sans laisser dans les limbes les projets pédagogiques des deux institutions, l’exposition met en lumière des expressions plastiques à travers une véritable exhibition de techniques, supports et mediums, avec un dénominateur commun : l’affirmation d’une sensibilité commune face au contexte social marocain. Tous placent les procédés techniques contemporains au cœur de leurs œuvres, donnant naissance à de multiples langages picturaux pour s’exprimer autour de sujets divers de la vie quotidienne, conférant un sens tangible aux objets, à l’espace et à la technique.

Mustapha Chafik, sonde l’inconscient à sa guise 

La question de l’origine ne semble intéresser l’artiste Mustapha Chafik qu’en tant qu’entreprise de dépassement à travers cette tentative d’allier onirisme et réalité. Dans son effort pour trouver l’expression artistique d’un minimalisme qui frôle le vide paradoxalement plein, il emporte le regard aux confins de l’inconscient, avec cette tentative d’occulter les apparences pour retrouver cette réalité fondamentale, s’évertuant à aller au fin fond du dilemme existentiel de l’homme dans son vécu. Une investigation dans le langage iconique, du conscient et de l’inconscient.

Faissal BEN KIRAN, le mutisme loquace.

Faissal Ben Kiran explore la représentation métaphorique du silence et du regard dans des œuvres au semblant figuratif. Des scènes qui consacrent une place privilégiée au regard grâce à une certaine intensité et à une dynamique manifestes. Les yeux des personnages dépeints par l’artiste expriment plus qu’une existence consumée, ils suggèrent une étrange articulation entre l’intensité du regard et le mutisme de l’image, pour inspirer tout un récit, une expression sépulcrale dépassant le cadre étréci de la scène exhibée.

Rachid Belefkih, tension spatiotemporelle.

Dans une exploration de l’espace urbain pour le moins qu ‘on puisse dire singulière, les œuvres de Rachid Belefkih saisissent le réel de l’espace architectural et urbain, interrogeant une certaine dynamique plastique urbaine à travers des compositions qui confèrent à l’échelle de l’espace architectural et de l’espace urbain des jeux sensibles qui établissent une tension permanente entre le flux exogène et l’environnement urbain.

Khalid Ezzidi, l’épuré fonctionnel.

Une quête constante de perfection dans la création d’objets de la vie quotidienne alliant aspect fonctionnel et esthétique a conduit l’artiste Khalid Ezzidi à proposer des œuvres affranchies de la dimension émotionnelle, visant la satisfaction de l’œil mais aussi le respect de la fonction, des objets qui viennent perturber la liberté familière et l’inciter à s’interroger sur l’utilité de l’objet, le choix du matériau, les dimensions et la relation à l’espace environnant.

Aziz Oumoussa, le métissage des arts.

Des compositions dynamiques avec des scènes en mouvement, un procédé plastique de déclinaison des attitudes des personnages et un outil d’expression assez singulier arborés par l’artiste Aziz OUMOUSSA lequel soulève la question de la rencontre entre la bande dessinée et les autres formes d’arts plastiques, ignorant tout cloisonnement entre ces modes d’expression et les mediums utilisés, à travers un usage artisanal du dessin et de la narration traditionnelle et une démarche artistique compatible avec l’art contemporain qui est propre à l’artiste, lui permettant d’étoffer sa narration plastique . Une hybridation de l’art plastique avec d’autres sous genres pour en faire ressortir des aspects non encore déflorés.

Abdelhaq Habzi, la mémoire séculaire la vie sociale.

Les représentations graphiques ou plastiques des hommes du Sahara marocain et d’outils ethniques par l’Artiste Abdelhaq HABZI constituent des témoignages qui viennent soutenir les processus de patrimonialisation et de mise en mémoire de la vie sociale en des illustrations détaillées qui par leur logique de production sont à la fois une interprétation scientifique, un témoignage et une œuvre créée par des artisans anonymes, ayant une dimension artistique. 

Moussa Zekkani, l’élan de l’âme.

A travers une série de sculptures, l’artistes Moussa Zekkani explore le potentiel plastique du cuivre et imprime son énergie et sa volonté créatrice au matériau en une recherche de la vérité du mouvement saisissant l’élan de l’âme à travers celui du corps. Un savant mélange de chorégraphie et de rhétorique qui le conduit à s’écarter des normes de représentation avec cette fidélité aveugle à l’anatomie.

Rahima El Arroud

Le décryptage des œuvres de l’Artiste Rahima El Arroud suscite moult interrogations autour de la thématique florale arborée, de l’utilisation de l’espace, de la superposition des représentations et de la subjectivité de la description chromatique. Une finesse frémissante et une hardiesse ressortent pour autant de ces compositions, un jeu d’apparent et d’occulte et un dilemme décontenancé entre le translucide et l’opaque dénotent d’une délicatesse de la démarche picturale et d’une recherche profonde et déterminée pour enclencher auprès de l’observateur des réminiscences et faire surgir des sensations ensevelies. Autant d’éléments qui affirment l’extrême sensibilité de l’Artiste et l’originalité de sa démarche artistique. C’est un évènement artistique qui se veut également une rencontre pédagogique durant laquelle les enseignants-artistes étalent en plein chantier leurs techniques, nantis de leurs talents et du processus de conception et de réalisation d’une œuvre et débattent avec le public, parlent de leurs créations en pleine gestation. A travers cette exposition la Fondation CDG confirme sa vocation de promouvoir la création artistique contemporaine et son entreprise de diffuser la connaissance artistique avec cette volonté de constituer un espace décrypteur des potentialités actuelles en la matière, de soutenir les tendances de demain et d’affirmer cette richesse doublée de l’esprit novateur des artistes marocains.

Publié par ArtyAds en Francais / Date de publication: 6 septembre 2018